PARTAGER

Le Sénégal a perdu son dernier match du tournoi face à l’Angola (82-51) hier à Yaoundé, lors de la dernière journée des éliminatoires de l’Afrobasket 2021. Nettement dominés, les Lions ont livré leur pire prestation dans ces éliminatoires.

L’Equipe nationale masculine avait pour objectif de réaliser un parcours sans faute dans ces éliminatoires de l’Afro­basket 2021, à Yaoundé. Avec un bilan de cinq matchs pour autant de victoires, Yous­soupha Ndoye et ses coéquipiers se devaient de battre l’Angola, pour réaliser le coup parfait en survolant les deux tournois de Kigali et Yaoundé. C’était sans compter avec une équipe angolaise revancharde qui a livré une magnifique prestation.
Battus par le Kenya (73-74), à la surprise générale, les Angolais se devaient de réagir face à l’une des meilleures équipes du tournoi. Qualifiés dès la première journée après une quatrième victoire face au Kenya, les Lions avaient jusque-là été irréprochables lors de leurs deux premières sorties. Qualifiée au même titre que le Kenya, l’Equipe angolaise n’avait visiblement aucune envie de sortir de la compétition avec une seconde défaite d’affilée. Elle aura livré l’un de ses meilleurs matchs dans ce tournoi.
Présents sur les rebonds et efficaces sur les shoots extérieurs, les Palancas Negras assurent le spectacle et dominent dans quasiment tous les secteurs de jeu. Comme à chaque fois dans ce tournoi, les Lions ont effectué une mauvaise entame de match et sont logiquement menés d’un point (20-19) à la fin du premier quart-temps. Une équipe différente de celle que les Lions avaient pourtant dominée lors de la phase aller à Kigali (66 à 51). Plus agressifs, les Angolais vont creuser l’écart dans le second quart-temps et s’offrir logiquement une avance de 14 points (44-30) à la pause. Les pertes de balle, un jeu décousu, en plus de l’inefficacité en attaque, les Lions vont sombrer au fil du match. Et quand les deux meilleurs joueurs de l’équipe passent complètement à côté de leur match, à savoir Cheikh Bamba Diallo et Ibrahima Fall Faye, la note sera salée à la fin du troisième quart-temps avec un écart de 19 points (58-39).
Avec 19 points de retard avant d’aborder la dernière «heure», il était plus question de limiter la casse pour ne pas subir une correction. Malheu­reusement, cela s’avérera difficile face à une équipe en réussite totale sur les shoots extérieurs et qui profite des nombreuses pertes de balle de l’adversaire. Au finish, les Lions chutent lourdement (51-82) face à une belle équipe angolaise. Les retrouvailles à Kigali s’annoncent électriques.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here