PARTAGER

Désormais, ne sera plus boulanger qui veut. La profession connaît une nouvelle réglementation qui porte, entre autres, sur l’accès à la profession, la production et la distribution du pain. Il y a aussi le renforcement de la qualité avec des dispositions rendant obligatoire la norme sénégalaise, et des dispositions particulières sur la qualité des emballages et d’étiquetage. Les boulangers espèrent enfin gagner dignement leur vie avec cette nouvelle réglementation qui a fait l’objet de partage hier, à la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad), dans le cadre d’un Comité régional de développement (Crd). Cette réglementation est l’aboutissement d’un travail de trois ans pour avoir un pain de qualité. C’est dans cette dynamique que la Délégation à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (Der/Fj) a accompagné les boulangers à hauteur de 3 milliards 87 millions 657 mille 845 francs Cfa pour huit régions. Selon le délégué général Pape Mamadou Sarr, cet appui de la Der concerne 44 boulangeries financées entre 10 et 50 millions.
Depuis des décennies, le secteur de la boulangerie a été confronté à des difficultés énormes et à une instabilité chronique qui ont freiné son élan et brisé toute possibilité d’adaptation à un environnement économique et social en perpétuelle évolution, d’après Assome Aminata Diatta.
«En effet, ce nouveau cadre réglementaire a d’abord pour objectif de lever les blocages structurels que connaît le secteur pour le mener durablement vers des lendemains meilleurs. Ensuite, la nouvelle règlementation vise à encourager une concurrence saine et à renforcer l’attractivité des différents métiers qui tournent autour de la boulangerie. Enfin, elle vise à lutter contre les multiples dysfonctionnements et mauvaises pratiques qui gangrènent le développement du secteur», a indiqué le ministre du Commerce et des Pme au Crd. Autant d’objectifs qui justifient, selon elle, la mise en application de ce décret qui règlemente l’accès aux différentes professions, organise les relations commerciales entre boulangers et distributeurs, et rend obligatoires les normes sur la qualité et le transport du pain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here