PARTAGER

Le journaliste Cheikh Yérim Seck, qui a tenu des propos laissant croire que la gendarmerie a été corrompue dans l’affaire Batiplus, est en garde à vue. Il sera déféré au parquet mardi 16 juin 2020. Selon Libération online, il sera présenté à un juge demain.

Convoqué, ce lundi, à la Brigade de recherches il a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Thiong. Il est poursuivi pour les chefs de diffusion de fausses nouvelles, diffamation contre la gendarmerie nationale

Me Mamadou Guèye Mbow, avocat de Cheikh Yérim Seck, contacté par iRadio s’est dit surpris par la tournure du dossier. « La décision m’a surpris dans la mesure où l’interrogatoire s’est déroulée dans une ambiance parfaite. Il a répondu à toutes les questions. Mais, les gendarmes sont restées sur leur faim. Ils voulaient des preuves et une révélation de source. Ce que mon client n’a pas accepté », souligne l’avocat.

Invité de Mnf sur la 7tv, le journaliste a expliqué que  » lors de cette descente dans les magazins de la famille Fares, la gendarmerie a saisi 4 milliards Cfa d’argent liquide. Il y a eu des interventions c’est pourquoi ils ont déclaré avoir saisi 600 millions Cfa ».

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here