PARTAGER

A l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, 2 cas de Covid-19 sont répertoriés au niveau de l’Ecole supérieure polytechnique (Esp). Pour la classe concernée, les cours vont désormais se dérouler à distance et l’Ucad écarte toute fermeture.

Le Covid-19 infecte les universités. Après l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (6 Ufr touchées) la semaine dernière, l’université Cheikh Anta Diop de Dakar a enregistré des cas de coronavirus. L’Ecole supérieure polytechnique (Esp) a enregistré ces derniers jours 2 personnes qui ont chopé le virus. L’infor­mation a été confirmée par le Pr Mor Ndiaye, président de la Commission Santé Covid-19 de l’Ucad. «L’un est un cas contact qui a été contaminé par son oncle il y a trois jours. Actuel­lement, il est suivi à domicile. L’autre a été testé positif hier (dimanche). Il est actuellement au niveau du centre de traitement du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud)», détaille le Pr Ndiaye.
La classe concernée polarise une cinquantaine d’étudiants. «Ils seront suivis en tant que cas contacts. Pour ne pas perdre du temps, nous avons décidé pour cette classe de basculer en enseignement à distance le temps de suivre ces cas contacts pendant 14 jours. On va aussi en profiter pour désinfecter la salle», explique Pr Mor Ndiaye.
Comme une traînée de poudre, l’information a circulé dans l’espace universitaire. De quoi raviver la rumeur d’une fermeture du campus universitaire. Là-dessus, Pr Ndiaye est catégorique : «Il n’est pas question de fermer quoi que ce soit. Les cours se poursuivent. Il y a des étudiants qui viennent assister au cours en présentiel, d’autres à distance. Donc, c’est le système bimodal. On a juste dit que la classe concernée par ces deux étudiants va basculer dans les cours à distance pendant 14 jours. S’il n’y a pas de cas positifs chez ces cas contacts, on reprendra les cours en présentiel dans le respect strict des mesures sanitaires.»
Pour l’heure, Pr Ndiaye précise que l’Ucad a enregistré une dizaine de cas depuis le début de la pandémie. Mais que «tout s’est bien passé», rassure-t-il.
Il faut relever que lors de son amphi de rentrée académique 2020-2021, le 14 janvier dernier, l’Ucad a décidé d’adopter l’enseignement bimodal. Une démarche qui colle avec cette deuxième vague de Covid-19 qui poursuit son avancée macabre au Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here