PARTAGER

A la suite de la sortie des amis de Mimi Touré, Envoyée spéciale du président de la République, les militants de l’Alliance des forces de progrès (Afp) ont fini par se faire entendre, même si c’est dans les zones périphériques du pays. C’est Youssouph Aïdara, coordonnateur régional de l’Afp à Kédougou, qui a décidé de monter au créneau. Dans un courrier électronique transmis à la presse, M. Aïdara a voulu rappeler avec insistance que c’est plus par «devoir» qu’autre chose que Moustapha Niasse a toujours répondu à l’appel de son pays et de son continent. En attestent, selon lui, les nombreuses et délicates missions onusiennes qu’il a effectuées en faveur de la paix.
Très remonté contre ses alliés de l’Alliance pour la république (Apr), le coordonnateur régional de l’Afp souligne : «Ses qualités (Niasse) d’homme d’Etat chevronné, de travailleur infatigable et courageux, demeurent incontestables, n’en déplaise à ses détracteurs.» Toujours dans sa complainte, Youssouph Aïdara rappelle à ses alliés que le Président Sall et Niasse sont deux grands patriotes sénégalais «lucides et clairvoyants». Au moment opportun et sans aucune pression, estime-t-il, «ils feront ce qui est  nécessaire pour la stabilité et le développement de notre pays».
En attendant que ce moment arrive, le progressiste en chef de Kédougou estime qu’il faut se garder d’alimenter des polémiques «inutiles et insensées». Pour lui, la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) a plus que jamais besoin d’unité, de cohésion et de sérénité pour affronter avec lucidité et succès les futures échéances électorales.
msdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here