PARTAGER

La deuxième session de la chambre de criminelle du Tribunal de Grande instance de Diourbel a baissé ses rideaux hier. Sur les 11 affaires qui étaient inscrites au rôle, seule 1 a été renvoyée, car 2 des accusés n’étaient pas au niveau de la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Diourbel, mais plutôt dans d’autres régions. Ainsi, de l’acquittement à la condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité, des peines de 20 ans, 15 ans, 10 ans, 5 ans et 2 ans ont été prononcées. En effet, les présumés, qui ont été fixés sur leur sort durant cette dernière session de la chambre criminelle de l’année 2020, ont été poursuivis pour assassinat, trafic de drogue en passant par le viol, association de malfaiteurs, vol commis la nuit avec usage d’armes et de violence, tentative d’assassinat, détention de chanvre indien, entre autres chefs d’accusation.
Au terme des audiences de ladite session, le tout nouveau procureur près le Tribunal de Grande instance de Diourbel, Aly Ciré Ndiaye, a montré toute sa satisfaction et sa gratitude par rapport au travail accompli, tout en soulignant qu’il a beaucoup appris à travers cette chambre. «Nous sommes dans une ville où certains actes doivent être punis. En tant que représentant de la société, je me réjouis du travail d’autant plus que cela faisait longtemps que nous n’avions pas pris le chemin des audiences. Je participerai souvent aux audiences même si mes substituts le font très bien», a indiqué le parquetier.
De son côté, représentant les avocats de la défense, Me Ndiongue, s’est aussi réjoui de la manière dont les avocats sont traités au niveau du Tribunal de Grande instance de Diourbel.
Dans la même veine, le président du Tribunal, Papa Mouhamadou Diop, a fait savoir que la tenue de cette session de la chambre criminelle a connu une satisfaction en rappelant que seule une affaire a été renvoyée sur les 11 que la chambre devait vider. «Nous avions l’habitude d’organiser trois à quatre sessions par an mais avec le contexte de covid-19, nous n’avons pu organiser que deux sessions», a-t-il expliqué.
Durant cette session, les plus anciennes affaires qui ont été vidées datent de 2018 ou 2019. M. Diop a aussi précisé que la prochaine session est prévue vers le mois de février prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here