PARTAGER

Après le placement sous mandat de dépôt du Président d’Horizon sans frontières, plusieurs organisations de la société civile réclament sa libération «immédiate». Elles alertent d’ores et déjà sur l’état de santé de ce dernier jugé «préoccupant». Frapp-France Dégage, Y en a marre et les Fds/Les Guelwaars tiennent le Président Macky Sall et son gouvernement pour «responsables» de tout ce qui arrivera Boubacar Sèye. D’ailleurs, ils appellent l’opposition, les organisations de la société civile et toutes les forces actives de la Nation à se mobiliser pour exiger l’arrêt «immédiat de la prise d’otages» du Président de l’organisation internationale de migrants. Dans une déclaration conjointe, ces organisations estiment que cette détention «témoigne du caractère liberticide du pouvoir de Macky Sall, qui persécute continuellement les compatriotes Sénégalais épris de justice». Ils ajoutent : «Les conditions dans lesquelles Boubacar Sèye a été enlevé à l’aéroport, tel un criminel, ne cachent guère une volonté d’humilier et de réduire au silence une figure de la société civile dont la seule faute est d’avoir exigé des comptes sur la gestion des fonds alloués à l’État du Sénégal dans le cadre de la lutte contre l’émigration clandestine.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here