PARTAGER

Le gouvernement et les syndicats d’enseignants ne sont pas parvenus à un accord vendredi, l’indemnité de logement étant toujours au cours des divergences entre les deux parties. Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a présidé dans la salle de conférence de la Primature une rencontre avec l’Intersyndicale des enseignants du G6. L’ordre du jour portait sur le «Suivi des accords signés avec le gouvernement», indique la même source. Le G6 est composé du Saemss, du Cusems, du Sels, du Sels/A, de l’Uden et du Snelas/Fc.
Le système éducatif est fortement perturbé par le mouvement des syndicats d’enseignants qui réclament l’application des accords signés avec le gouvernement. Le Premier ministre a proposé aux plateformes des organisations syndicales des enseignants la mise en place d’un dispositif de monitoring stratégique en vue de «liquider toutes les questions en suspens».  «Ce dispositif que (le Pm) va présider permettra de liquider toutes les questions en suspens sur cette situation», a déclaré le ministre porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye, à l’issue d’une rencontre d’évaluation avec les organisations des syndicats d’enseignants.
Ce monitoring rapproché devra également permettre une réunion hebdomadaire autour du Pm avec l’ensemble des organisations syndicales et des membres du gouvernement, selon M. Guèye. «Le Pm a demandé une pause d’un mois pour pouvoir régler toutes les questions qui tournent autour des points de divergence avec les plateformes des syndicats», a-t-il soutenu.
Les discussions avec les syndicats ont permis de constater qu’en matière de mise en œuvre des accords, il y a eu des avancées significatives, malgré des questions qui sont encore en instance, à en croire Seydou Guèye. «(…), Au-delà des questions matérielles et financières, la problématique reste posée autour de la modernisation du système de traitement des ressources humaines. Et à ce titre, il y a eu une orientation forte qui a été dégagée par le Pm», a indiqué M. Guèye.
Cette orientation, a-t-il ajouté, consistait à renforcer la direction générale de la Fonction publique pour qu’elle puisse gagner en efficacité. Concernant l’indemnité de logement, le ministre de l’Educa­tion, Serigne Mbaye Thiam, a noté que le gouvernement avait proposé un montant de 75 mille francs Cfa.  Mais cette proposition ne satisfait pas les syndicats des enseignants qui sont restés sur leur position. «Aujour­d’hui, au cours de cette rencontre, le Pm, tout en réitérant l’engagement du gouvernement à trouver des solutions, a dit que ce dernier ne peut pas dépasser le montant de 75 mille F Cfa par enseignant et par mois», a-t-il expliqué.
Le secrétaire général du Syndicat des enseignants libres du Séné­gal (Sels), Souleyma­ne Diallo, a parlé de «grande déception» au sortir de cette réunion. «C’est avec une très grande déception que nous sortons de cette rencontre, parce que nous pensions que, quand le Pm du Sénégal convoque le syndicat dans un contexte caractérisé par une crise du secteur, il nous présenterait des propositions acceptables sur l’indemnité de logement, mais cela n’a pas été le cas», a dit M. Diallo. Il a annoncé qu’une réunion d’évaluation est prévue très prochainement en vue d’informer l’ensemble des enseignants sur les propositions du gouvernement.
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here