PARTAGER

L’année 2021 commence de la pire des manières pour les populations de Mbellacadiao qui, samedi dernier, se sont réveillées dans une profonde douleur suite au décès de leur maire Guedj Diouf. Agé de 59 ans, l’édile de cette commune du département de Fatick est mort du Covid-19 au Centre de traitement des épidémies (Cte) de l’Hôpital régional de Fatick. Ainsi, selon une source médicale, il est le 3ème à être passé de vie à trépas parmi les 200 patients accueillis par cette structure sanitaire depuis le début de la pandémie du coronavirus en mars dernier.
Un des acteurs majeurs du landerneau politique local, Guedj Diouf (Dominique pour certains) effectuait un troisième mandat à la tête de cette commune. Cet enseignant, qui a assuré pendant 22 ans les fonctions de directeur de l’école élémentaire Diaraf Mbagne Diougour Sène de Mbellacadiao, a été élu président du Conseil rural de Mbellacadiao en 2002. Son courage et son franc-parler, salués par tous ceux qui ont eu à le côtoyer, l’ont amené en 2009 à s’engager aux côtés de Macky Sall, tombé en disgrâce auprès du Président Abdoulaye Wade. Ainsi, sous la bannière de la coalition Dekkal ngor, il est réélu et s’érige comme l’un des principaux boucliers de Macky Sall dans la région de Fatick, à l’instar de Papa Birame Touré, Paul Faye et Karim Sène, respectivement Pcr de Diakhao Sine, Diarrère et Fimela, eux aussi élus sous les couleurs de Dekkal ngor. En 2014, à la faveur de l’Acte 3 de la décentralisation, il devient le premier maire de la commune de Mbellacadiao et siège en même temps au Conseil départemental de Fatick. En 2016, il est élu Haut conseiller des collectivités territoriales (Hcct). Une élection qui a sonné comme une récompense à sa fidélité sans faille à son mentor Macky Sall. Guedj Diouf repose pour l’éternité dans son village natal Ndoffane Latyr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here