PARTAGER

Kolda debout se jette à l’eau. Ce mouvement citoyen a décidé, en effet, de briguer la mairie aux prochaines élections locales. Son président, Abdou­rahmane Baldé dit «Doura», qui a investi dans des actions de solidarité et l’éveil des consciences, peut compter sur des franges de la population. D’ailleurs, dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, les responsables et militants de Kolda debout ont sillonné les quartiers de la commune pour distribuer des vivres et des kits de protection contre cette maladie. Il s’y ajoute la prise en charge des enfants scolaires orphelins dans leurs études et leur enrôlement dans la Couverture maladie universelle, des journées de consultations médicales gratuites, entre autres. Bantaguel à Médina Chérif, Sikilo, Hiléle, Gadapara et d’autres contrées sont tombées «sous le charme» du mouvement Kolda debout qui, selon Oumar Niamadio, a fait «renaître l’espoir chez les Koldoises et Koldois». L’arrivée de Papis Diaïté et son équipe de Doumassou, composée d’anciens responsables politiques dans d’autres partis, a également dopé Abdourahmane Baldé et ses hommes. D’autant plus que c’est un responsable de ce quartier de Kolda longtemps dans le giron de l’ancien président du Conseil régional, Fabouly Gaye, et de Mame Boye Diao. Dans tous les cas, les ambitions du leader de Kolda debout pour la mairie sont une nouvelle donne qui met la pression sur les autres camps. Et déjà, des perspectives d’alliance avec le mouvement sont en vue. Et c’est surtout une défiance à l’équipe sortante pilotée par Abdoulaye Bibi Baldé.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here