PARTAGER

Débuter par une défaite une compétition comme la phase de poules de la Ligue des Champions c’est toujours compliqué. Surtout quand on est conscient d’être passé à côté d’un exploit retentissant face à l’ogre tunisien, qui a été bousculé à domicile. Du coup, Teungueth Fc n’aura pas droit à l’erreur au risque de rester à quai dès la 2e journée.
Et le coach Youssouph Dabo est conscient de l’enjeu du match de cet après-midi. «Nous sommes dans une poule de 4 où on a brûlé notre joker. Nous sommes dans un mini-championnat et on a six matchs à disputer, après avoir perdu le premier match, il ne faut pas donc faire du n’importe quoi pour ce second match. Tous les points seront importants, à nous d’être donc des compétiteurs, d’être réalistes surtout pour sortir avec un résultat positif», a lâché le coach des champions du Sénégal hier face à la presse.
«A nous d’être conscients de cela parce qu’on sait que nous avons des arguments valables pour exister dans cette poule. Il faut le montrer tout simplement et croire en nous surtout.»
Evidemment c’est un autre match qui attend les Rufisquois face à un autre adversaire. «Vous savez, les matchs se suivent, mais ne se ressemblent pas. C’est à nous de prendre les meilleures dispositions possibles pour avoir les meilleurs résultats, parce que le résultat du premier match ne nous a pas été favorable. On travaillera donc pour gagner.»
Exercice difficile quand l’adversaire s’appelle Zamalek. «C’est vrai que nous sommes le petit poucet de cette poule, mais l’histoire ne fait pas gagner le match si l’on se réfère au palmarès de nos trois autres adversaires. Il faut qu’on soit conscients de nos qualités et de nos capacités à mettre en difficulté toutes les équipes qui composent cette poule», argumente coach Dabo. Qui se réjouit quand même d’avoir récupéré ses blessés. «Le groupe se comporte très bien, on a récupéré quelques joueurs qui n’étaient pas à 100% de leurs moyens à Tunis. Et on espère que ces joueurs-là vont nous apporter un plus dans ce match contre Zamalek.»
Quid du Zamalek ? En tout cas son coach, Hichem Pacheco, loue les qualités de l’équipe sénégalaise. «Le Teungueth Fc est une équipe qui a beaucoup de qualités et il avait bien joué contre l’Espérance. C’est aussi une équipe qui a un entraîneur expérimenté et très tactique qui a joué avec deux systèmes différents. On prend tout cela en compte. Nous allons donc jouer contre un adversaire qui est très motivé et cela ne fera qu’ajouter du piquant au match. Mais le Zamalek c’est le Zamalek et on compte repartir avec un bon résultat. Après la finale perdue l’année dernière, nous sommes revenus cette année avec beaucoup plus d’ambitions.»

Demande de report, forfaits annoncés… : Zamalek : Tout pour endormir l’adversaire
Si ce n’est pas leur tonitruant président qui râle souvent contre l’adversaire ou la Caf, ce sont des stratégies mises en place pour endormir l’adversaire. Le Zamalek a donc ses méthodes et n’hésite pas à les utiliser à fond.
Ce n’est pas donc pas une surprise quand on apprend qu’ils ont tenté de faire décaler le match de 24h pour des raisons assez floues. Un jeu que la Caf a vite fait de… déjouer. On annonce aussi l’absence de joueurs-clés dans leurs rangs. Info ou intox ? Mais ce qui est clair : les joueurs de Teungueth Fc doivent savoir qu’ils ont à faire à de vieux briscards qui veulent toujours donner l’impression d’être dans des difficultés, pour mieux surprendre l’adversaire. Donc vigilance !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here