PARTAGER

C’est la paix des braves entre le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) et le Groupe Dmedia. Après avoir menacé de porter devant la justice le différend qui l’a opposé au régulateur, Bougane Guèye Dany a finalement rencontré Babacar Diagne pour une séance d’explications.

Entre le groupe Dmedia et le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), la hache de guerre a été enterrée, semble-t-il. En effet, après quelques jours où les coups d’épée ont fleuri entre les deux parties, la rencontre entre Bougane Guèye Dany et Babacar Diagne est venue calmer les ardeurs. Dans un communiqué de presse de l’organe de régulation, on apprend en effet que les deux hommes se sont rencontrés hier. «Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel et le groupe Dmedia ont eu une séance de travail ce lundi 6 janvier 2020 au siège du Cnra», renseigne le document. «Durant les échanges, président Diagne et Pdg Guèye ont passé en revue le processus qui a abouti à la décision. L’organe de régulation a rappelé les fondements juridiques de ladite décision», poursuit la même source qui précise que les deux parties étaient accompagnées de leurs collaborateurs. «Le Pdg de Dmedia a précisé que son groupe n’avait jamais refusé de se conformer à la règlementation, mais avait plutôt demandé un délai. Il a aussi mis l’accent sur la nécessité d’améliorer la communication», informe le document qui souligne que les deux parties ont salué l’atmosphère qui a marqué la rencontre.
Pour avoir tardé à se conformer à la mise en demeure servie par le Cnra et demandant l’arrêt des publicités sur les produits de dépigmentation, la télévision du groupe avait écopé d’une suspension de ses programmes du 31 décembre 2019 au 7 janvier 2020. Les médiations entreprises avaient permis de lever la sentence au bout de trois jours. Mais durant tout ce feuilleton, la réaction du directeur de Dmedia n’a pas été des plus tendres avec le président Babacar Diagne. Dans un premier temps, le président de Dmedia avait voué aux gémonies celui du Cnra, avant de menacer d’une plainte l’organe de régulation, la Société de télédiffusion du Sénégal (Tds) et Canal+. «Nous jugeons illégale la décision du Cnra de suspendre nos programmes. En effet, il faut signaler que la seule autorité habilitée à prendre une telle décision est l’autorité ayant délivrée la licence à Sen Tv. Cette autorité se trouve être le ministre de la communication, selon la loi n° 2006-04 du 4 janvier 2006. De ce point de vue et par rapport à ces considérations, la direction générale de Dmedia a décidé de poursuivre le combat sur le plan judiciaire. Cela, pour prouver que l’organe de contrôle a pris une décision illégale contre la Sen Tv. Nous nous donnons donc le droit de réclamer réparation auprès de la Société de télédiffusion du Sénégal (Tds) et Canal+ qui ont exécuté la décision», précise le communiqué sorti la veille par Dmedia. Mais avec cette rencontre, l’affaire pourrait bien connaî­tre son épilogue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here