PARTAGER

L’Assemblée nationale étant en deuil suite à la disparition de la députée de la majorité, Marie Louise Diouf, hier, le budget du ministère de l’Urbanisme, du logement et de l’hygiène publique a été voté sans débat. Les ressources allouées à ce département que dirige Ab­doulaye Sow, pour l’année 2021, s’élèvent à 100 milliards 969 millions 541 mille 424 francs Cfa en autorisations d’engagement (Ae) et 85 milliards 187 millions 398 mille 540 francs Cfa en crédits de paiement (Cp).
Sur cette somme, 3 milliards 946 millions 442 mille 087 francs en Ae et 2 milliards 586 millions 442 mille 087 francs en Cp sont attribués au Programme «Pilotage, gestion et coordination administrative»  qui vise à assurer l’efficience du pilotage budgétaire et à améliorer la gouvernance admi­nistrative.
Le Programme relatif à l’Aménagement et au développement urbain aura pour l’exercice 2021, 21 milliards 207 millions 413 mille francs Cfa en Ae  et en Cp. Il consiste à anticiper le développement urbain, à rendre viables les villes et établissements hu­mains et à réduire les délais d’obtention des actes d’urbanisme.
Le Programme «Logement, construction d’équipements  et d’infrastructures publiques» quant à lui, aura 49 milliards 648 millions 685 mille 468 de francs en Ae et 35 milliards 226 millions 542 mille 584 de francs en Cp. Ce programme est destiné à faciliter l’accès au logement au plus grand nombre, couvrir la demande en édifices publics et réduire les risques d’effondrement dans les constructions.
26 milliards 167 millions 869 francs Cfa en Ae et Cp sont accordés au Programme concernant le Cadre de vie dont l’objectif est de lutter contre l’encombrement, à promouvoir la salubrité et la propreté des villes et établissements hu­mains et à aménager des espaces publics.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here