PARTAGER

Trois mille Agents de sécurité de proximité (Asp) sur les dix mille de la première cohorte de 2013 ont trouvé des «emplois durables» dans d’autres secteurs professionnels, a indiqué samedi à Fatick le directeur général de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp), Papa Khaly Niang. «Cer­tains de ces Asp ont pu réussir aux concours de la police, de la gendarmerie, de l’environnement et d’autres ont pu bénéficier d’un financement pour aller vers les Domaines agricoles communautaires (Dac), ou encore dans la pisciculture», a expliqué M. Niang. Il s’entretenait avec des journalistes, en marge de la cérémonie de jumelage entre les unités départementales des Asp de Fatick et Dakar.
«En remplacement de ces départs notés en 2017, nous avons recruté 3 000 nouveaux Asp», a-t-il signalé. Pour les autres agents restants, déclare-t-il, leur effectif correspond à la première promotion recrutée en 2013, et «la durée légale de leur engagement civique, renouvelable une fois, arrive à terme en mars prochain». Ainsi, pour permettre à ces Asp de «continuer convenablement leur travail», il a indiqué que l’agence va particulièrement mettre l’accent cette année sur leur «insertion professionnelle». «Cette année va porter sur l’insertion professionnelle des Asp et on va y travailler afin de trouver à chacun d’eux un emploi décent au terme de l’engagement civique», a-t-il promis.
Par ailleurs, il a rappelé le lancement du programme «Un Asp, un métier», un partenariat entre l’agence et le ministère de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’artisanat. «Au­jourd’hui, avec ce programme, on tend vers des certificats de spécialité selon les termes du ministère de la Formation professionnelle, pour permettre à tout Asp d’avoir un métier», a-t-il souligné. «A ce niveau, nous tendons vers l’institutionnalisation», a-t-il précisé, estimant qu’il «y a beaucoup de perspectives à l’avenir pour les Asp».
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here