PARTAGER

Le désormais ex-sélectionneur du Maroc revient avec Jeune Afrique sur son passage au Royau­me chérifien et évoque son avenir, dont il assure qu’il s’écrira probablement en Asie à court terme, tout en promettant un retour en Afrique à plus longue échéance.
Hervé Renard, qui a confirmé le week-end dernier son départ du Maroc, se repose désormais au Sénégal, mais sans doute pas pour longtemps. Le double champion d’Afrique 2012 et 2015 ne manque pas de propositions, essentiellement en Asie.
Approché par quelques clubs, qui lui proposent -à l’en croire- un salaire très élevé, mais aussi par des Fédérations, dont celle de l’Arabie Saoudite, il annoncera sa future destination d’ici à la fin du mois de juillet. Et refermera, provisoirement, un riche chapitre africain.
Sur les raisons qui l’ont poussé à partir maintenant alors que sa décision était prise depuis un an. Il explique : «J’avais reçu une très belle offre d’une Fédération asiatique. Et je m’étais entretenu avec Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération marocaine, en lui faisant part de cet intérêt. Mais j’étais sous contrat, et on ne m’a pas laissé partir. J’ai donc continué ma mission au Maroc, avec pour objectif de qualifier la sélection pour la Can 2019.»
Dans cet entretien à paraître dans Jeune Afrique, Renard révèle : «Je reviendrai en Afri­que pour essayer d’y gagner une troisième Can.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here