PARTAGER

Le feuilleton Neymar repart de plus belle ce vendredi. La presse espagnole publie de nouvelles informations au sujet de l’avenir de la star brésilienne au Paris Sg.

Alors que le Paris Sg attend son retour du Brésil où il s’est remis de son opération du 5e métatarse du pied droit, Neymar (26 ans) fait aujourd’hui les gros titres de la presse en Espagne. Marca affiche la star auriverde à sa une, avec un titre sans équivoque : «Le Psg commence à se méfier de Neymar». «Ils commencent à suspecter le fait qu’il leur demande à partir cet été», précise même le quotidien sportif. El Pais va même plus loin – «Neymar défie Paris» – citant un proche du club parisien. «La seule chose qu’il reste à faire à Neymar, c’est d’annoncer au club qu’il veut partir», lâche cette source sous couvert d’anonymat, qui considère que le n° 10 de la Seleção a déjà montré des signes évidents de son attachement relatif au club de la capitale. Le quotidien généraliste raconte par exemple que le refus du Brésilien de revenir en France pour sa rééducation a été mal vécu au sein de l’écurie championne de Ligue 1.

Une clause libératoire activée au 1er septembre ?
Seulement, le Sud-Américain doit prendre divers paramètres en ligne de compte. S’il souhaitait quitter le Parc des Princes cet été, le Paulista devrait trouver un terrain d’entente avec la direction parisienne, très dure en affaires, comme elle l’a prouvé dans d’autres dossiers récents (Marco Verratti, Angel Di Maria, Javier Pastore), explique El Pais. Pour partir un peu plus facilement, Ney pourrait devoir attendre septembre. Pourquoi ? La réponse est simple. El Pais assure qu’à partir du 1er septembre, une clause libératoire sera active dans le contrat du crack. Une clause qui, toujours d’après ce journal, serait supérieure à 300 millions d’euros. C’est alors que le Real Madrid pourrait entrer en scène. D’après Marca et El Pais, la Casa Blanca n’a pas abandonné l’idée de s’attaquer à l’ancien Blaugrana, que ce soit cet été, en cas de signaux positifs, ou dans un an, une fois la clause active. La menace plane donc toujours pour le Psg qui semble de moins en moins serein dans ce dossier…
Footmercato

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here