PARTAGER

A 72 heures du démarrage de la campagne, l’autre Grand Serigne de Dakar, Pape Ibrahima Diagne, a fait face à la presse hier pour lancer un «appel au calme et à la conciliation». Selon lui, ce sont les hommes politiques qui sont derrière la «violence latente qui s’exprime déjà sur les ondes, sur le petit écran, dans les réseaux sociaux et dans les journaux». Il estime que les violences verbales que font certains ou l’appel au boycott que prônent d’autres «ne s’identifient ni à la démocratie ni à la paix que connaît le Sénégal». Ainsi, il invite les politiciens au «renoncement, au culte de l’intérêt général et du bien commun qui, seul, fonde la légitimité de l’action politique». Le chef supérieur de la collectivité léboue de poursuivre dans son message qu’il est de leur devoir de «comprendre l’étendue de leur responsabilité» dans la vie de la population et de faire preuve d’altruisme pour le bien de la Nation. Par ailleurs, sur un ton catégorique, il a demandé aux responsables des penc et villages de refuser toute proposition venant des hommes politiques, que ce soit du côté du pouvoir ou celui de l’opposition.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here