PARTAGER

On le savait malade. La chaîne Cnn, sur laquelle il avait travaillé de longues années dans «Larry King Live», avait annoncé début janvier son hospitalisation. L’animateur, âgé de 87 ans, avait contracté le Covid-19.

Le célèbre journaliste et animateur de télévision américain, Larry King, légendaire aux Etats-Unis et à l’étranger pour avoir interviewé d’innombrables personnalités, est mort à 87 ans, a annoncé samedi sa compagnie, Ora Media. Larry King était l’une des figures les plus connues de la télévision américaine. «Avec une profonde tristesse, Ora Media annonce le décès de notre cofondateur et ami, Larry King, qui est mort à l’âge de 87 ans au centre médical Cedars-Sinai à Los Angeles», peut-on lire dans un communiqué de la compagnie publié sur le compte Twitter officiel de cette figure légendaire de la télévision américaine. La cause de son décès n’a pas été précisée, mais Larry King avait été admis à l’hôpital après avoir contracté le Covid-19, avait indiqué au début du mois la chaîne Cnn, sur laquelle il a longtemps officié. L’une des jour­nalistes stars de la chaîne, Christiane Amanpour, a salué «un géant de l’audiovisuel».

63 ans de carrière
«Pendant 63 ans, à la radio, à la télévision et sur les médias numériques, les milliers d’interviews et de récompenses de Larry et la reconnaissance mondiale à son égard témoignent de son talent unique en tant qu’homme des médias», a ajouté Ora Media. Connu pour ses manches de chemise retroussées, ses cravates multicolores, ses bretelles et ses grandes lunettes, il a présenté pendant 25 ans l’émission «Larry King Live». Il a interviewé tous les présidents américains depuis 1974 et des dirigeants tels que le Palestinien, Yasser Arafat, ainsi que des stars comme Frank Sinatra, Marlon Brando ou Barbra Streisand. Le Président russe Vladimir Poutine, qui a été interviewé à plusieurs reprises par Larry King, a salué la mémoire et le «grand professionnalisme» du journaliste américain, a annoncé le Kremlin. Larry King s’était entretenu avec chaque Président américain depuis Gerald Ford, soit après leurs mandats, soit avant, comme ce fut le cas pour George W. Bush, Barack Obama et Donald Trump. C’est chez lui que Jacques Chirac annonce en 1995 la réduction du nombre d’essais nucléaires français dans le Pacifique. Larry King a quitté Cnn en 2010. Il a ensuite continué des entretiens, diffusés sur son site, et lancé en 2012 l’émission «Larry King Now» sur Ora TV, une chaîne sur internet à la demande, qu’il a cofondée. En 2013, il a commencé à y animer l’émission «Politicking with Larry King».

Fils d’immigrés russes de Brooklyn
De son vrai nom Larry Zeiger, l’enfant juif de Brooklyn, né le 19 novembre 1933 de parents immigrés russes, devient orphelin de père à dix ans. Affecté par ce décès, il ne fait plus d’efforts à l’école et n’ira jamais à l’université. Il rêve cependant d’une carrière dans la radio et part en Floride tenter sa chance. Il devient ainsi disc-jockey dans une radio de Miami et change son nom en «King», le directeur de la station considérant son nom comme «trop ethnique». En 1978, il quitte la Floride pour Washington où il lance un talk-show national à la radio, puis pour une télévision locale. La chaîne Cnn le repère et l’intègre dans ses programmes de nuit en 1985. Au moment de fêter ses quarante ans de carrière en 1997, il s’était dit «fier» de son succès gagné grâce à une recette simple. «Je suis curieux. Je pose des questions intéressantes. Je ne suis pas là pour embarrasser (mes invités), j’ai toujours aimé faire en sorte que les hôtes se détendent.»
Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here