PARTAGER

Le célèbre chanteur des Thiantacones, Mouhamed Niang, plus connu sous le nom de «Mouhamed mou Serigne Saliou», a été condamné à 2 mois de prison assortis de sursis par le Tribunal des flagrants délits de Diourbel. Il a été poursuivi pour des faits d’abus de confiance sur la personne de Fatou Diakhoumpa qui serait son amante. Cette dernière avait porté plainte contre le sieur Niang en précisant qu’il l’avait escroquée 1 million 500 mille francs Cfa. Le chanteur a comparu le 13 août dernier après une semaine de détention à la Maison d’arrêt et de correction de Diourbel, avant de bénéficier d’une liberté provisoire. Pour dire que le prévenu a comparu hier libre tout en soutenant qu’il n’est pas coupable des faits pour lesquels il a été poursuivi.
Les faits qui ont valu au condamné cette peine d’avertissement remontent au 3 août dernier. En effet, la dame Fatou Diakhoumpa avait porté plainte contre le sieur Niang pour abus de confiance. Interrogée, la dame a soutenu lui avoir remis la somme d’1 million 500 mille francs Cfa pour l’achat d’un terrain à Bambilor. Ainsi, la plaignante tentera de revenir sur les circonstances. «J’admirais Mouhamed Niang du fait qu’il chantait Serigne Saliou Mbacké. Je lui offrais des cadeaux tels qu’un téléphone IPhone, des tissus getzner, une montre et des sommes d’agent. Par la suite, je suis tombée amoureuse de lui et je lui avais promis de l’aider à changer son véhicule quand il le voudra. Un jour, par téléphone, il m’a dit que son amie, Amy Ndiaye, vendait des terrains à Bambilor pour 2 millions de francs Cfa. Après marchandage, nous nous sommes mis d’accord pour 1 million 500 mille francs Cfa. Après avoir entendu des problèmes de papiers de terrains appartenant à Modou, j’ai décidé de renoncer à cet achat, chose que Mouhamed Niang a refusé. C’est pour cela que j’ai décidé de porter plainte contre lui.»
A l’enquête préliminaire, le disciple de Serigne Saliou a fait savoir que Fatou Diakhoumpa était sa copine et elle lui offrait des cadeaux. Et, hier, devant la barre des flagrants délits de Diourbel, le sieur Niang a déclaré que la dame Diakhoumpa était sa fane, tout en soutenant qu’elle lui avait remis la somme d’1 million 500 mille francs Cfa gratuitement afin qu’il puisse changer son véhicule comme elle le lui avait promis. C’est par la suite qu’il lui (Fatou Diakhoumpa) avait parlé des terrains à vendre.
A l’en croire, sa relation avec cette dernière a commencé à perturber son ménage. C’est ainsi, soutient-il, que son ex-copine a décidé de lui créer des problèmes quand elle a compris qu’il ne pouvait plus rien avoir entre eux.
Dans son réquisitoire, le représentant du ministère public a demandé au juge de reconnaître Mouhamed Niang coupable des faits pour lesquels il est été poursuivi et de le condamner à une peine de 2 mois de prison assortis de sursis et de lui infliger une amende de 20 000 francs Cfa.
A son tour, l’avocat de la défense plaidera la relaxe de son client qui pourrait être justifiée par le désintéressement de la partie civile. Après délibéré, Mouhamed Niang «mou Serigne Saliou» a été reconnu coupable d’abus de confiance avant d’être condamné à 2 mois de prison avec sursis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here