PARTAGER

La Francophonie va lancer un portail dédié à l’égalité femme-homme dans les systèmes éducatifs à Dakar le 26 janvier. C’est une initiative qui vise à corriger une anomalie qui persiste, car plus de 250 millions d’enfants et de jeunes ne vont toujours pas à l’école. En Afrique subsaharienne, moins de 40% de filles achèvent leur scolarité secondaire. La secrétaire générale de la Francophonie, Mme Louise Mushikiwabo, sera à Dakar pour lancer le portail en compagnie du ministre de l’Education nationale, M. Mamadou Talla, de la ministre de la Femme et de la famille de Djibouti, Mme Moumina Hassan, du recteur de l’Auf, le Pr Slim Khalbous, entre autres… Il est dédié aux ressources éducatives libres pour l’égalité femmes-hommes (Reliefh). «Reliefh, c’est un portail destiné aux enseignantes, enseignants et aux personnels d’encadrement désirant intégrer l’Efh dans leur pratique quotidienne d’enseignement, et plus largement à toutes les institutions et les personnes intéressées par ce sujet. Grâce à la collaboration étroite entre l’Auf et l’Institut de la francophonie pour l’éducation et la formation (Ifef), cette nouvelle plateforme permet la recherche, l’échange et le partage des ressources et bonnes pratiques entre les pays de la Francophonie pour la promotion de l’Efh dans le domaine de l’éducation», souligne l’Oif dans un communiqué. Selon elle, 7 millions d’enseignants, du primaire, collège et lycée exercent en Afrique subsaharienne sans disposer de supports leur permettant d’intégrer le concept de l’égalité homme-femme dans leurs enseignements.
L‘idée de ce portail est née à l’issue de la Conférence internationale sur l’éducation des filles et la formation des femmes dans l’espace francophone, organisée par l’Oif et les autorités tchadiennes, à N’Djamena, les 18 et 19 juin 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here