PARTAGER

Comme dernier acte de la séquence Etats-Unis-Maroc-Sahara-Israël, Mohammed VI et Donald Trump se sont mutuellement accordé leurs plus hautes distinctions.

Le Président américain sortant, Donald Trump, a accordé vendredi la prestigieuse Légion du mérite des Etats-Unis au roi du Maroc, Mo­ham­med VI, pour son «impact positif» sur le paysage politique du Moyen-Orient, citant notamment la normalisation des relations avec Is­raël. «Le roi Moham­med VI a fait progresser le partenariat durable et solide entre le royaume du Maroc et les Etats-Unis dans tous les do­maines», a souligné la Maison Blanche dans un communiqué. «Sa vision et son courage personnel, notamment sa décision de renouer contact avec l’Etat d’Israël, ont eu un impact positif sur le paysage (politique) du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, signant le début d’une nouvelle ère de sécurité et de prospérité» pour les Etats-Unis et le Maroc, a aussi affirmé le communiqué.

Un honneur exceptionnel…
La Légion du mérite est une médaille militaire remise pour un fait d’armes exceptionnel ou à des responsables étrangers, qui peut uniquement être accordée par le Président, rappelle la Maison Blanche. Le Maroc a signé en décembre, à Rabat, un accord de normalisation des liens avec Israël, parrainé par les Etats-Unis, avec des accords bilatéraux centrés sur les liaisons aériennes directes, la gestion de l’eau, les connexions des systèmes financiers et un accord d’exemption de visa pour les diplomates. En échange, Washington a reconnu la souveraineté marocaine sur le territoire disputé du Sahara, revendiquée par les indépendantistes du Front Polisario, soutenus par l’Algé­rie. Le roi Mohammed VI a confirmé, en qualifiant la décision de Washington sur le Sahara de «prise de position historique».
La suite : le 22 décembre, Jared Kushner et un conseiller de Benyamin Netanyahou ont inauguré le premier vol commercial direct entre Israël et le Maroc. Puis, les deux pays signent quatre accords de coopération.

… auquel Mohammed VI a fait écho
Dans cette même journée de vendredi, on apprend aussi que le Président américain a également reçu la plus haute distinction du royaume chérifien, notamment pour son travail dans la promotion de l’accord de normalisation avec Israël, a déclaré à Reuters un haut responsable de l’Adminis­tration. Lors d’une cérémonie privée au bureau ovale, la princesse Lalla Joumala Alaoui, ambassadrice du Maroc aux Etats-Unis, a remis à Trump l’Ordre de Muhammad, une récompense décernée uniquement aux chefs d’Etat. Le conseiller principal de la Maison Blanche, Jared Kus­hner, et l’envoyé au Moyen-Orient, Avi Berkowitz, ont également reçu des récompenses pour leur travail sur l’accord Israël-Ma­roc. Les médias n’ont pas été au­torisés à assister à la cérémonie.
Le Point

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here