PARTAGER

L’alerte n’a pas produit encore les effets escomptés : avec 601 décès, la létalité est devenue un véritable critère d’évaluation de la virulence de la pandémie. Hier, 9 personnes ont perdu la vie à cause du Covid-19. Alors que 53 cas graves sont pris en charge en réanimation faisant craindre toujours le pire. Avec un taux de positivité qui ne cesse de monter et a atteint hier 16,49%. Sur 1698 tests réalisés, 280 personnes ont été déclarées positives dont 87 contacts et 193 issus de la transmission communautaire. Si tout le pays est touché, les régions de Dakar, Thiès, Kaolack ne sortent pas de cette zone rouge. Même si 255 patients ont été déclarés guéris.
Face à l’incertitude, le Sénégal essaie de s’adapter comme la plupart des pays en misant sur ses propres ressources scientifiques. En Conseil des ministres hier, Macky Sall a insisté sur «l’impératif de consolider une industrie pharmaceutique nationale résiliente, afin de garantir la souveraineté durable du Sénégal sur certains médicaments, produits et équipements de première nécessité». Il a demandé «la finalisation et l’amorçage de la mise en œuvre de la stratégie de développement de l’industrie pharmaceutique nationale, au re­gard des avantages comparatifs et compétitifs du Sénégal».
Depuis le début de la pandémie, 25 mille 407 cas ont été déclarés positifs au Sénégal, dont 21mille 125 guéris, 601 décès et 3680 patients sous traitement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here