PARTAGER

Le ministère de la Fonction publique et du renouveau du service public, a entamé une réflexion pour l’avènement d’une Fonction publique post Covid-19, perspective devant se traduire «par l’ambition de faire évoluer les approches sectorielles actuelles en approches multisectorielles», a indiqué Mariama Sarr, chargée de ce département, d’après l’Aps. Mme Sarr, intervenant devant les députés, samedi lors de la plénière consacrée au vote du budget de son ministère pour 2021, a indiqué que son département avait «déjà amorcé la réflexion pour l’avènement d’une Fonction publique post Covid-19, qui se traduit par l’ambition de faire évoluer les approches sectorielles actuelles en approches multisectorielles». La ministre de la Fonction publique et du renouveau du service public a insisté sur les perspectives qui se présentent à son département pour l’année 2021. Ce budget qui lui a été alloué «revêt une importance toute particulière, puisqu’il s’inscrit dans un contexte singulier de pandémie du Covid-19, dont les effets protéiformes ont impacté fortement la tendance positive de six années consécutives de croissance robuste et inclusive», a fait valoir la ministre.
Le projet de budget 2021 du ministère de la Fonction publique et du renouveau du service public, arrêté à 5 milliards 271 millions 370 mille 68 francs Cfa, contre 3 822 476 541 pour le précédent exercice, a été voté samedi par les députés, au cours d’une plénière dirigée par la vice-présidente de l’Assemblée nationale, Yetta Sow. Ce budget enregistre ainsi une hausse de 1 milliard 448 millions 893 mille 527 francs Cfa en valeur absolue, 37,9% en valeur relative. Mariama Sarr, parlant des effectifs de la Fonction publique, a indiqué que le nombre total des agents de l’Etat s’élève à 151 679 personnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here