PARTAGER

Votée en mars 2014, la loi sur la Fonction publique locale n’est toujours pas effective. Le gouvernement multiplie les rencontres, mais l’attente devient insoutenable pour les travailleurs locaux, qui rappellent que «les réformes entreprises bien après comme celle de l’Acte 3 de la décentralisation, sont passées comme lettre à la poste». Une situation que le Syndicat des travailleurs des collectivités territoriales du Sénégal (Sytracol) a dû mal à accepter et fustige cette attitude des autorités qui ont «redéployé les travailleurs dans différentes collectivités sous prétexte de leur trouver des attaches pour leur intégration dans la Fonction publique locale». Bamba Diop, secrétaire général du Sytracol, poursuit son réquisitoire : «Durant ces années d’attente, c’est soit des décrets à pondre, soit des changements de ministres au moment où le pauvre travailleur croule sous le poids des droits bafoués (retards chroniques et arriérés des salaires), avec plans de carrière plombés, une absence de prise en charge médicale, manque de couverture sociale…»
D’après le Secrétaire général du Sytracol, «tous ces dysfonctionnements» n’ont jamais été corrigés. «Et pire, il n’y a aucune vision claire sur l’effectivité de la Fonction publique locale. Ces problèmes sont loin de trouver une solution si l’on sait que l’Etat veut rajouter une autre couche en prônant la surpression des villes», ajoute M. Diop. Il enchaîne : «C’est une forfaiture qui ne fait que compliquer la situation des travailleurs, qui vont se retrouver au chômage. Ce serait plus de 4 mille voire 4 mille 500 personnes.» Ce qui amène ces syndicalistes à exiger l’effectivité de la Fonction publi­que locale pour donner un statut aux travailleurs de toutes les collectivités territoriales du pays. Ils demandent aussi la mise en place de structure dé­diée fonctionnelle avec les moyens adéquats. Dans la même veine, les membres du Sytracol affilié à la Cnts/Fc ne veulent plus de tâtonnement mais d’une gouvernance locale véritable. «Nous voulons en plus qu’une section fonctionnelle soit mise en place pour accueillir les travailleurs. Nous allons nous battre avec toutes les forces sociales pour faire face au gouvernement afin que cette réforme aboutisse», prévient Bamba Diop.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here