PARTAGER

Le parc de Dioudj fait face à un drame. «Ce 23 janvier 2021, à la suite d’une patrouille effectuée par les agents du Pnod, il a été constaté une forte mortalité : 750 pélicans blancs dont 740 jeunes et 10 adultes», annonce le ministère de l’Environnement et du développement durable. Pour l’instant, on ne connaît pas l’origine de cette mortalité. Seulement, annonce le ministère, «il arrive que des cas de mortalité soient signalés chez les populations de pélicans, notamment parmi les juvéniles, durant la période de migration et de forte concentration des oiseaux d’eau au parc national des oiseaux de Djoudj». En attendant, le directeur des Parcs nationaux «a effectué une mission au cours de laquelle, il a demandé au conservateur de la Réserve spéciale de faune de Gueumbeul d’effectuer l’autopsie sur place et de faire des prélèvements qui sont envoyés au Laboratoire national de l’élevage et de recherche vétérinaire (Lnerv)».
Dans l’attente des résultats, le ministère de l’Environ­nement a pris des mesures conservatoires comme «l’interdiction de l’accès au parc au grand public, la suspension des balades en pirogue le long du marigot du Djoudj, la destruction des carcasses et des déchets avec l’aide des agents de la Brigade d’hygiène de Saint-Louis, le renforcement de la surveillance dans le parc et la sensibilisation des agents et des populations périphériques sur les mesures de biosécurité à observer».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here