PARTAGER

Les noctambules qui souhaitaient la fin du couvre-feu dans les régions de Dakar et Thiès devront encore patienter. Avec la proclamation de l’Etat de catastrophe sanitaire dans ces deux régions afin de réduire la propagation du Covid-19 par le chef de l’Etat, il y est interdit la circulation des personnes et des biens de 21h à 5h du matin pour encore un mois.

Le couvre-feu dans les régions de Dakar et de Thiès va continuer jusqu’au 20 février prochain. Cette décision prise par le chef de l’Etat fait suite à la proclamation de «l’Etat de catastrophe sanitaire dans les régions de Dakar et Thiès, afin de réduire la propagation» du Covid-19. Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur informe qu’il est ainsi interdit dans ces deux régions la circulation des personnes et des biens de 21h à 5h du matin, des manifestations et rassemblements sur la voie publique, de toute réunion publique, des baptêmes, mariages, réceptions et manifestations religieuses. Il en est de même aussi de tous les rassemblements dans les lieux recevant du public notamment les hôtels, les salles de spectacle, les dancings, les bars, les cafés, les salons de thé, les plages, les marchés hebdomadaires, les terrains et les salles dédiées au sport.
Par ailleurs, Antoine Félix Diome rappelle que «le port obligatoire du masque reste de rigueur dans les lieux publics et privés tels que la voie publique, les services de l’Administration publique, quel qu’en soit le mode de gestion». Les autres lieux concernés sont «les services du secteur privé, les lieux de commerce et les moyens de transport public ainsi que les moyens de transport privé transportant au moins deux personnes sur toute l’étendue du territoire national». Par conséquent, souligne le document, «le ministre de l’Intérieur invite les populations à se conformer à ces mesures et rappelle que le non-respect de celles-ci expose les contrevenants aux sanctions prévues par les lois et règlements».
Il faut noter que le décret n° 2021-46 proclamant l’Etat de catastrophe sanitaire dans les régions de Thiès et Dakar a été signé le 22 janvier dernier. Cette mesure intervient après la promulgation de la loi n° 69-29 du 29 avril 1969 relative à l’Etat d’urgence et à l’Etat de siège modifiée par la loi n° 2021-18 du 19 janvier 2021 instituant «l’entrée en vigueur d’un troisième régime juridique qui gouverne désormais la gestion des catastrophes naturelles ou sanitaires». En outre, il est précisé dans le décret que les pouvoirs énoncés à l’article 24 de ladite loi «peuvent être exercés par les ministres dont l’intervention est nécessaire, les gouverneurs et les préfets compétents dans les régions de Dakar et Thiès».

1 COMMENTAIRE

  1. Cette décision est légitime. Par contre elle ne cesse de montrer ses limites. Accentuons la surveillance sur les rassemblements en journée. Les transports plus particulièrement sont un point de rassemblement de personnes, or ceux-ci débordent de monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here