PARTAGER

C’est une vraie bombe que le Tribunal arbitral du sport (Tas) a lâchée sur le foot camerounais à la veille du Chan qu’il doit accueillir.
La nouvelle est tombée hier : le Tas a rendu ce vendredi 15 janvier 2021 sa sentence sur l’affaire qui oppose l’actuel exécutif de la Fédération camerounaise de football à certains clubs amateurs.
C’est ainsi qu’il annule le processus électoral ayant conduit à l’élection du président Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fédération camerounaise de football. L’instance juridique basée à Lausanne a en effet annulé la décision portant proclamation des résultats des élections aux postes de président et membre du Comité exécutif de la Fecafoot.
C’est un coup dur pour Seidou Mbombo Njoya, président de la Fédération camerounaise de football depuis décembre 2018.
Revenu hier du Palais de l’Unité où il a accompagné le président de la Fifa Gianni Infantino, pour une audience avec le Président Paul Biya, le président de la Fecafoot a été immédiatement informé que le processus électoral qui l’a conduit à la tête de la Fecafoot est invalidé par le Tas.
Les juges de la Cour suprême du sport mondial se sont ainsi prononcés sur une requête introduite par l’Association sportive Olympique de Meiganga et consorts. Ces derniers avaient demandé l’invalidation des dernières élections à la Fecafoot pour non-respect des textes. Après avoir entendu les deux parties, le Tas a donné gain de cause aux requérants.
A 24 heures du coup d’envoi du Chan 2021, les occupants de la Fecafoot perdent donc le pouvoir.
Avec cameroun-info.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here