PARTAGER

Le ministre de l’Ensei­gne­ment supérieur, de la recherche et de l’innovation, Cheikh Oumar Hann, s’est rendu hier à Malicounda chez la famille de l’étudiante Diary Sow, 20 ans, portée disparue depuis le 4 janvier dernier en France où elle étudie en deuxième année préparatoire au lycée Louis-Le-Grand de Paris. M. Hann, qui est venu apporter son réconfort à la famille de l’ex-meilleure élève du Sénégal, a estimé que le soutien du gouvernement «ne fera jamais défaut à la famille de Diary Sow et que toutes les dispositions sont déjà prises pour un dénouement heureux de cette affaire». Jusque-là, le mystère est total.
A Malicounda, Cheikh Oumar Hann a magnifié le parcours de l’étudiante qui est «une fierté pour la Nation sénégalaise et la communauté estudiantine du Sénégal et de la diaspora. En tant que ministre de tutelle, nous exprimons toute notre solidarité ainsi que celle du chef de l’Etat, de l’ensemble du gouvernement et de tout le Peuple sénégalais à sa famille et à ses proches». Il ajoute : «Diary Sow a fait tout ce dont le Sénégal et sa famille attendaient d’elle en se hissant au rang des étudiants dits de l’excellence, dans le respect et la discipline. Nous prions pour son retour, saine et sauve. Je suis de très près cette affaire, en étroite collaboration avec les autorités françaises et la représentation diplomatique et consulaire du Sénégal en France. Le président de la République aussi suit de très près cette affaire pour laquelle il est informé en temps réel.» Il salue la résilience de sa famille «qui montre sa foi en Dieu, manifestée dans ces moments de douleur, particulièrement sa maman qui fait preuve de sagesse depuis l’annonce de la disparition de sa fille».

abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here