PARTAGER

Après son entrée en jeu la journée précédente contre Lyon, ponctuée par une belle frappe sur la barre transversale, Pape Matar Sarr, aligné au départ, a encore rendu une copie propre avec le Fc Metz dimanche contre Nantes. De bon augure pour l’ancien pensionnaire de Génération Foot qui gagne des points à chaque match.

Les débuts de Pape Matar Sarr au Fc Metz ont été assez compliqués. Arrivé en septembre 2020 chez les Grenats pour 5 ans, l’ancien pensionnaire de Génération Foot avait effectué sa première apparition pour la nouvelle saison contre Brest, sanctionnée par une défaite (0-2).
Par la suite, l’international U20 va connaître sa première titularisation contre Lyon lors de la 13ème journée de Ligue 1 aller en décembre 2020. Là aussi, les choses n’étaient pas faciles pour le jeune sénégalais qui va céder sa place en seconde mi-temps.
Devant une équipe lyonnaise conquérante et adroite, les Messins ont coulé (1-3). Pourtant, Metz pouvait avoir un bon départ en obtenant un penalty dès la 7ème mn de jeu ; mais Boulaya va manquer sa frappe en butant sur le gardien de Lyon. Après ce penalty raté, les Lyonnais prennent le contrôle du match avec Depay (17e) qui ouvre le score. Toko Ekambi va inscrire par la suite un doublé (47e et 60e) portant ainsi le score à (0-3). Boulaya a quand même réduit la marque (75e).
Et comme par hasard, c’est contre ces mêmes Lyonnais que Pape Matar Sarr (PMS) s’est illustré avec au bout une victoire, à l’extérieur, en signe de revanche. C’était le dimanche 17 janvier.
Entré en seconde période (76e), le jeune milieu sénégalais d’une belle frappe a touché la barre transversale du portier lyonnais. Une prestation assez satisfaisante qui lui a valu sûrement d’être aligné d’entrée contre Nantes, dimanche pour le compte de la 21ème journée. Là aussi, il a assuré pendant 90 minutes en rendant une copie propre, sans être remplacé. Participant du coup au succès mérité (2-0) de ses coéquipiers.
Bien en place, Pape Matar Sarr, grâce à ses qualités techniques, a été précis dans le jeu court et long. D’ailleurs, il a mis à contribution le portier nantais sur une frappe lointaine (32e). Une tentative arrêtée en deux temps.
Présent à la récupération, il a aussi fait preuve de rigueur et d’agressivité en chopant un carton jaune à 5 minutes de la fin suite à un tacle dangereux. Une attitude d’un joueur de caractère et qui prouve que «l’enfant de Thiès» a grandi.
Mais il est vrai que le chemin est encore long pour que Pape Matar Sarr puisse faire son trou dans l’équipe messine. La concurrence étant présente et très forte dans l’entrejeu messin pour ce jeune espoir, qui aura 19 ans en septembre prochain, et qui a encore beaucoup à apprendre.
Mais au vu de son style de jeu où on sent cette envie, cette «insouciance», cette joie de jouer, on a des raisons d’être confiant pour l’international U20 qui devrait être l’un des moteurs de la relève.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here