PARTAGER

Rewmi s’engage auprès des femmes des différents partis politiques du Fouladou dans la lutte contre le Covid-19. Les camarades de Idrissa Seck ont organisé, samedi dernier, une session de formation en techniques de fabrication d’eau de javel et de savon en liquide et en morceaux à l’intention de 137 femmes militantes du Rewmi, de l’Apr et de l’opposition. Des produits antiseptiques très prisés en cette période pour l’observance des gestes barrières contre le coronavirus. «Cette session entre dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Elle a démarré par une communication pour sensibiliser sur cette maladie et encourager les femmes à respecter les conseils des agents de santé. Pour cette formation, nous avons fait appel à des femmes de toutes les formations politiques et même de la Société civile. L’objectif c’est que les femmes, désormais, puissent fabriquer elles-mêmes les produits antiseptiques qu’elles utilisent pour la lessive, la blanchisserie et la propreté des mains pour la lutte contre le Covid-19», a expliqué la coordonnatrice communale de Rewmi de Vélingara. Tabara Mballo ajoute que ces femmes peuvent aussi créer des activités génératrices de revenus en fabriquant pour le marché puisque ce sont des produits très prisés en ce moment. Le formateur, Abdoulaye Fall, a indiqué que les produits sont fabriqués à base d’intrants naturels et locaux. «Il s’agit de feuilles d’acacia senegalensis, d’eucalyptus et d’autres herbes. Donc, il suffit de peu pour en fabriquer et se faire une marge de bénéfice, tout en autorisant une propreté individuelle et collective de la famille à moindre coût», a-t-il ajouté. Pierrine Coly Sène a, quant à elle, recommandé aux femmes de faire le partage des connaissances acquises avec leurs camarades dans les quartiers et au sein des associations et groupements féminins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here